Top 2010

The network

Top 2010
Pour ceux qui n'ont pas eu le courage d'ingurgiter notre vingtaine de pages de bilan 2010, voici les si restrictifs tops de fin d'année.
Comme souvent le top général de la rédaction voit s'immiscer de sacrés outsiders, qui profitent d'une année en manque de grands films mobilisateurs pour atteindre des places très honorables. A noter : une absence de marque !






 

TOP 10 2010 DE L'OUVREUSE


1 – The Social Network de David Fincher

2 – Toy Story 3 de Lee Unkrich


3 – Dragons de Chris Sanders & Dean Deblois

4 – Agora de Alejandro Amenabar

5 – Scott Pilgrim Vs. The World de Edgar Wright


6 – Le Livre D'Eli de Allen & Albert Hughes

7 – Lovely Bones de Peter Jackson

8 – Kick-Ass de Matthew Vaugh

9 – A Serious Man de Ethan & Joel Coen

10 – Le Guerrier Silencieux de Nicolas Wending Refn

 

DÉTAIL PAR RÉDACTEUR


Macfly


1 - Toy Story 3 de Lee Unkrich
Mieux que Toy Story 2. Impressionnant.

1 ex-æquo - Dragons de Chris Sanders & Dean Deblois
Si début 2010, vous m'aviez dit que je trouverais un Dreamworks aussi bon qu'un Pixar, je vous aurai ri au nez.

3 - The Social Network de David Fincher
Le deuxième meilleur film de son auteur après Seven. Espérons que ce Fincher-là nous revienne un peu plus souvent.

4 - The Town de Ben Affleck
Affleck est à ce jour le seul cinéaste à perpétuer un cinéma Eastwoodien en voie de disparition. Vivement le prochain !

5 - Unstoppable de Tony Scott
Un pur joyau de mise en scène.

6 - Scott Pilgrim Vs. The World de Edgar Wright
Il faut mettre de côté les personnages et l'histoire pour se laisser embarquer dans ce ride visuel d'une inventivité folle.

7 - Les Runaways de Floria Sigismondi
Ne raconte en soi rien d'extraordinaire (un énième biopic-rise-and-fall), mais la photo et les cadrages valent à eux seuls le déplacement.

8 - Le Livre D'Eli de Albert & Allen Hughes
Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait plus eu droit à un héros aussi surpuissant et indestructible au cinéma. Ça fait un bien fou !

9 - Easy A de Will Gluck
De bonnes idées et une actrice magnétique au possible. C'est pas SuperBad, mais c'est pas mal quand même.

10 - Cellule 211 de Daniel Monzon
Un excellent thriller dont le petit budget se fait un peu trop sentir par moments.


Mérovingien

1 - The Social Network de David Fincher
Dix ans après Fight Club, Fincher nous en balance la suite. Qui pourrait être le prologue. Where is my mind?

2 - Scott Pilgrim Vs. The World de Edgar Wright
Pas aussi radical visuellement que la fontaine de Jouvence des Wachowski mais je suis vengé de Cyprien.

3 - Lovely Bones de Peter Jackson
Le montage virtuose de Fantômes Contre Fantômes, l'onirisme de Créatures Célestes, l'équilibre narratif et émotionnel du Seigneur Des Anneaux... Peter Jackson est toujours le roi.

4 - Enter The Void de Gaspar Noé
S'il est indéniable qu'une dose de DMT produit plus d'effets que cinq minutes de fractales fluos, rarement un film aura autant su approcher les sensations d'une projection astrale. Pour peu qu'on parvienne à se laisser porter.

5 - Toy Story 3 de Lee Unkrich
Je ne sais plus quel tichounaute à dit que Toy Story 3 était le Retour Du Roi du film de jouets. En tout cas il avait raison.

6 - Agora de Alejandro Amenabar
Le public et la critique passent leur temps à réclamer des films à grand spectacle intelligents. Et quand il y en a un qui sort, personne ne s'en rend compte. Amenabar devrait demander des conseils marketing à Christopher Nolan.

7 - I Love You Phillip Morris de Glenn Ficarra & John Requa
L'histoire d'une fuite perpétuelle, celle d'un homme qui finit par ne plus exister, excepté dans le regard de celui qu'il aime. Une mise en scène joyeuse et inventive, le couple le plus émouvant de l'année, un travail d'écriture d'une remarquable finesse... Et c'est produit par Europa Corp ! Un miracle je vous dis !

8 - Rubber de Quentin Dupieux
No reason. Enfin si, y en a plusieurs d'aimer ce film. A commencer par le pneu. Tueur en série. Qui fait exploser des têtes.

9 - Le Guerrier Silencieux de Nicolas Wending Refn
Le Guerrier est peut être silencieux mais la mise en scène de Nicolas Winding Refn parle pour lui.

10 - A Serious Man de Ethan & Joel Coen
Un film de juifs qui n'est ni produit par Arthur ni écrit par Gad Elmaleh, c'est quand même autre chose.

Mentions spéciales : Faîtes Le Mur ! de Bansky, We Are Four Lions de Chris Morris, Inception de Christopher Nolan, Mammuth de Gustave Kervern & Benoit Delepine, Kaboom de Greg Araki, Cellule 211 de Daniel Monzón, Invictus de Clint Eastwood.


nicco

1 - The Social Network de David Fincher

2 - Le Guerrier Silencieux de Nicolas Wending Refn

3 - Coco Channel & Igor Stravisnky de Jan Kounen (sorti le 30 décembre 2009, donc 2010, ne chipotons pas)

4 - Le Livre D'Eli de Albert & Allen Hughes

5 - Gainsbourg (Vie Héroïque) de Joann Sfar

6 - Unstoppable de Tony Scott

7 - Mother de Joon-ho Bong

8 - Dans Ses Yeux de Juan José Campanella

9 - Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson

10 - Faites Le Mur ! de Banksy

Mentions pour Mr. Nobody de Jaco van Dormael, Scott Pilgrim Vs. The World de Edgar Wright, A Single Man de Tom Ford et A Serious Man de Ethan & Joel Coen.



Simidor


1- Inception de Christopher Nolan
Nolan signe encore le film le plus captivant et le plus stimulant de l’année, corrigeant les minces défauts de ses précédents et instillant un peu plus de fantaisie dans son cinéma. Le meilleur reste encore à venir.

2 - Toy Story 3 de Lee Unkrich
La seule manière de clore la boucle, et Pixar l’a trouvée. La scène finale reste ce que le cinéma nous a offert de plus bouleversant cette année.

3 - L’Illusionniste de Sylvain Chomet
Un passage somptueux et mélancolique vers un monde nouveau pour un personnage principal magnifique. En peu de mots et un crayonné toujours aussi beau, Chomet parvient à faire passer tout ce qu’il veut. Chapeau l’artiste.

4 - Lovely Bones de Peter Jackson
Ce n’est pas cette année que Jackson m’aura déçu avec cet autre voyage expressionniste et bouleversant entre la Terre et l’au-delà par le meilleur des réalisateurs en activité.

5 - Moon de Duncan Jones
Ok Sam Rockwell est un acteur brillant qui n’avait pas trouvé un nouveau rôle à sa mesure depuis le premier Clooney. Maintenant c’est chose faite, il en a même deux en un film, et pas n’importe lequel. Moon est un film de SF comme on en voit peu en une décennie.

6 – Kick-Ass de Matthew Vaugh
Un film nerveux et rentre dedans qui réunit tant de choses profondément ancrées dans son époque qu’il ne pouvait passer inaperçu. Mais entre tout, Nicolas Cage (!) et Chloe Moretz cassent la baraque.

7 - Mr. Nobody de Jaco van Dormael
Jaco van Dormael revient avec une belle pépite qui n’a pas fini de livrer ses secrets. Un film fascinant sur les choix, leurs conséquences et sur la vie.

8 - Rubber de Quentin Dupieux
Le film le plus joyeusement culotté de l’année, qui réussit l’exploit de porter un antihéros…atypique. Robert le pneu gonflé mérite haut la main sa place dans ce top.

9 - A Serious Man de Ethan & Joen Coen
Juste la vie d’un pauvre type sur qui les ennuis s’enchaînent et il nous tient jusqu’à la (somptueuse) dernière image. Les Coen et l’absurde incertitude de l’existence, c’est une belle histoire qui n’est pas prête de finir.

10 - The Social Network de David Fincher
Retrouver un film sur le créateur de Facebook dans mon top 10, c'était du domaine de l'impossible. Pourtant Fincher et Sorkin l'ont fait.


Vendetta

1 - The Social Network de David Fincher
Quand Fincher raconte l’histoire de deux poissons rouges qui inventent le briquet, cela donne une œuvre parfaite comme on en voit tous les dix ans.

2 - Dragons de Chris Sanders & Dean Deblois
C’est comme si les studios Dreamworks ne parvenaient pas à croire qu’ils ont pondu une telle perle d’émotion, d’aventure et d’humour. Résultat : le film le plus mal vendu de l’année donne également la plus belle surprise de l’année.

3 - Agora de Alejandro Amenabar
Les civilisations auront beau se succéder les unes aux autres, les hommes pourront bien s’inventer de nouvelles raisons de se dominer et de se massacrer, rien ne pourra empêcher la Terre de tourner. La vérité n’est jamais détruite. Elle n’est que retardée.

4 - Toy Story 3 de Lee Unkrich
Pixar referme une page de son histoire. Le Roi est mort. Vive le Roi !

5 - Kick-Ass de Matthew Vaugh
Parce que parfois, rien ne remet mieux les idées en place qu’un bon vieux coup de pied au cul. Prends-en de la graine, Brannagh.

6 - The Expandables de Sylverster Stallone
Un film à l’image de son acteur / réalisateur : disgracieux et maladroit mais bourré de sincérité et de générosité. Ça pouvait casser. Mais c’est passé. Merci Sly.

7 - Shutter Island de Martin Scorsese
Une plongée terrifiante dans la folie pure. Mais quel âge peut bien avoir Scorsese, en fait ?

8 - L’Imaginarium Du Docteur Parnassus de Terry Gilliam (sorti en 2010 chez Vendie-land, la Belgique)
Terry Gilliam aura à peu près tout subi lors de sa carrière de réalisateur. Toutes les emmerdes possibles et concevables. Il lui en restait une : le décès dramatique de son acteur vedette en plein tournage. En réussissant à transfigurer cette tragédie, Gilliam nous prouve une fois de plus que tout comme l’imagination, l’art n’a aucune limite.

9 - Le Livre D’Eli de Allen & Albert Hughes
Les Frères Hughes. Toujours aussi talentueux. Toujours aussi méconnus. Peut-être qu’un beau jour, les producteurs hollywoodiens verront à leur tour la lumière…

10 - Les Chèvres Du Pentagone de Grant Heslov
C’est quand même bon de voir que George Clooney est encore capable de faire autre chose que de vendre du café.

Malheureusement ratés à leur sortie: Cellule 211, Dans Ses Yeux, Gainsbourg (Vie Héroïque), Invictus, Mammuth, Coco Chanel & Igor Stravinsky, Green Zone, Le Guerrier Silencieux, A Single Man.


Zug

1 - The Social Network de David Fincher
The Social Network n’est pas une jolie biographie illustrée mais une grandiose proposition de cinéma sur la domination, le remarquable portrait d’un être inaccessible et insondable totalement voué à son obsession… Voilà le terme adéquat. Un film obsédant, même des mois après vision. Bon, il ne m’aura pas permis de paramétrer correctement mon compte Facebook mais bon dieu quelle putain de claque !

2 - Agora de Alejandro Amenabar
Faux péplum, faux biopic, mais magnifique tragédie liant considérations cosmiques et intimes.

3 - Toy Story 3 de Lee Unkrich
Quinze ans après, les magiciens de Pixar continuent à nous étonner, nous émerveiller et nous émouvoir avec brio. La question n’est plus de savoir si les jouets inanimés ont une âme mais bien de savoir si nous avons toujours notre âme d’enfant bien enracinée ou non. Et Toy Story 3 est le plus beau remède contre l’oubli…

4 - Scott Pilgrim Vs. The World de Edgar Wright
J'veux continuer, oui !
Putain, mais où on met cette foutue pièce ?!

5 - Dragons de Chris Sanders & Dean Deblois
Sanders et Deblois sont des transfuges de chez Pixar ou quoi ? Dreamworks ne les méritent clairement pas.

6 - A Serious Man de Ethan & Joel Coen
L’incertitude, l’absurdité, le non-sens de la vie théorisés par les Coen est irrésistiblement drôle et superbement filmé. Un film que l’on apprécie et déguste un peu plus à chaque vision.

7 - Mother de Bong Joon-Ho
Les rapports mère à fils dans toute leur splendeur et leur noirceur. Bong Joon-Ho joue avec les points de vue de ses personnages comme celui des spectateurs pour aboutir à une monstruosité déchirante d’humanité.

8 - Kick-Ass de Matthew Vaughn
Un excitant et exaltant télescopage des fantasmes et de la réalité d’un geek. Comme Scott Pilgrim, Kick-Ass n’est pas une adaptation servile d’une bande-dessinée à succès, c’est avant tout un film pensé en termes de narration et de mise en scène. L’exact opposé du Watchmen de Snyder, en somme.

9 - Le Livre D’Eli de Allen & Albert Hughes
Un remarquable comic movie apocalyptique qui prône la tolérance et l’ouverture d’esprit. Mais pourquoi tant de gens ont-ils vus une œuvre prosélyte ? Le personnage de Denzel Washington n’est peut être pas le plus aveugle.

10 - Lovely Bones de Peter Jackson
Quand les couleurs les plus acidulées permettent de mettre en lumière la noirceur la plus absolue de l’âme humaine… Et Jackson nous livre en prime l’un des plus beau baiser de cinéma.

10 ex-aequo - Dans Ses Yeux de Juan José Campanella
Stupéfiant thriller d’amour qui se joue et se noue autour de multiples regards. Regard cinématographique, rétrospectif, scrutateur, amoureux ou criminel.

Mentions pour : A Bout Portant, Inception, Unstoppable, Very Bad Cops, The Town, Buried, Green Zone, The Ghost Writer, Accident et la version longue d’Avatar.




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires