Balls Of Fury

Les boules de l'ennui

Affiche Balls of Fury

Il existe un genre particulier dans le cinéma d'"entertainment" qui est le film de tournoi. Ce genre peu répandu se décline souvent sous forme de films sérieux dans lesquels on retrouve un héros blessé dans son passé par une défaite ou une humiliation. Ce dernier voit les circonstances l'obliger à se surpasser lors d'une longue quête initiatique afin de vaincre de l'adversité ou d'un ennemi en général.

Un Coeur Invaincu

Pearl à rebours

Affiche Un Coeur Invaincu

Alors que nous attendons fébrilement le probable blockbuster de Besson sur la libération des otages bulgares en Lybie par Cécilia Croft (Corinne Touzet dans le rôle), le préposé aux conflits internationaux Michael Winterbottom revient sur l'enlèvement du journaliste Daniel Pearl survenu en janvier 2002.

Hellphone

Connecting dead people

Affiche Hellphone

Si le succès public de Brice De Nice a largement été mis au crédit de Jean Dujardin pour avoir créé ce personnage de surfer bigarré adepte de la Casse, on a un peu trop vite oublié de saluer le travail de James Huth.

28 Semaines Plus Tard

Jour de colère

Affiche 28 Semaines Plus Tard

Les spectateurs pointilleux du premier film se demandaient si les infectés pouvaient être assimilés à des zombies (si, c'est important). Ils ont maintenant la réponse : Non. En effet, 28 semaines après le début de la contagion, les contaminés énervés sont tous morts de faim (comprendre "plus de gens à manger", et non "plus de filles à…"). C'est sur ce postulat étonnant, conséquence logique et bien vue de ce "détail", que commence le second opus de la franchise.

Strange Circus

L'enfant sauvage

Affiche Strange Circus

La petite Mitsuko, 12 ans, se voit contrainte par son pervers de père de l'observer lorsqu'il couche avec sa mère. Pas rassasié pour autant, l'érotomane les invite à échanger leur rôle, la mère devenant voyeuse, et la fille amante.

Spider-Man 3

Une trilogie appelée araignée

Affiche Spider-Man 3

Alors que l’affiche du premier Spider-Man représentait le héros arachnéen escaladant en plein jour un immeuble, symbole de la découverte de ses pouvoirs et de son ascension progressive, celle du second opus baignait dans la lumière vacillante d’un crépuscule que Parker contemplait au sommet d’une tour, comme s’il était enfin accompli mais que le pire restait à venir.

Les Quatre Fantastiques Et Le Surfer D'Argent

4 minables, 1 enterrement

Affiche Les 4 Fantastiques et le Surfer d'Argent

Ça coûte cher de faire un téléfilm de nos jours. Avec l’inflation (mais surtout avec un petit technicien médiocre aux commandes), on a vite fait de se retrouver avec un produit comme Les Quatre Fantastiques Et Le Surfer D’Argent qui a coûté 130 millions de dollars mais qui semble avoir été produit pour 10 fois moins.

Informations supplémentaires