Gérardmer 2013 : The Bay

Agad la té'évision, épidémie

Affiche The Bay

Une dream team : Jason Blum, producteur de la franchise Paranormal Activity, et les frères Krause, réalisateurs des débiles Aliens Vs. Predator - Requiem et Skyline, chapeautés par Barry Sphere Levinson.


Un pitch inouï : une épidémie bactériologique touche une petite station balnéaire US le 4 juillet.

Un concept novateur : le cas est restitué via un mockumentary fait de found footage confisqués par les autorités mais miraculeusement récupérés par une sorte de Wikileaks.

Si avec ça, vous ne prenez pas votre pied, et bien laissez-moi vous dire que c'est normal.

Présenté ici en compétition, The Bay est un calvaire fait de cette débilité propre aux bandes opportunistes conçues par des affairistes méprisant aussi bien le média que le public. D'une incohérence plastique ahurissante (pourquoi ce docu pour "alerter la population" qui joue sur le suspense et ne révèle pas les faits de manière chronologique à des fins de rebondissement ?), surexplicatif (une voix off décrit ce qu'on voit, un montage résume le bouzin toutes les vingt minutes), habillé d'une bande son extra-diégétique incohérente et parsemé d'éléments cyniques (face à une ville décimée, la reporter qui commente les images se désole de son gros fessier), The Bay est un film odieux.

The Bay


Chronicle, Troll Hunter, Diary Of The Dead et Redacted laissaient deviner que le found footage allait vite s'émanciper de sa contrainte intrasèque, et donc de son seul intérêt, en exploitant la prolifération des moyens de captations, de transmissions et de réplications des images. De fait ce sous-genre n'est plus un exercice de cinéma mais le reflet d'une esthétique de consommation pantagruellique des images de mauvaises qualités : sans technique, sans artistique et sans sémantique. L'image-obèse remplissait nos estomacs via la télévision et Internet. L'échec de The Bay au box office US permet d'espérer que le public attend encore autre chose de la salle de cinéma.
On prendra alors l'effet de la bactérie sur la population (elle ronge les chairs de l'intérieur) comme un cocasse pied-de-nez aux auteurs de cette purge.   




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires