Meneuse de revue #41

Swimming with sharks

SharknadoEmportés dans la tornade des news sans intérêt, vous souffrez du FOMO et craignez de louper l'essentiel ? Plongez dans l'œil du cyclone de notre revue de presse.




BOULE ET BILAN
"Moi qui enseigne dans une université américaine, j'ai découvert avec étonnement le goût de mes étudiants pour les films d'horreur français. En somme, l'influence n'est pas toujours là où on l'attend, et le cinéma, comme toute forme d'art, est une source d'inspiration qui peut prendre bien des visages."

Le Monde a demandé à des critiques, écrivains et universitaires si le cinéma français rayonne à l'étranger.


RAYONS
"Imaginons un statut légal du bénévolat. Si le film ne trouve pas de gain, le travail resterait fait pour l’amour de l’art."

Quelques jours avant le Kechiche-gate, Brice Reveney, "juriste, producteur et réalisateur", militait pour le droit à renoncer à un salaire pour les métiers du cinéma.
Il va falloir s'attendre à toute sorte de propositions farfelues tant que la grande famille ne sera pas sortie de l'impasse avec sa nouvelle convention collective. Dix-huit mois après son vote (en janvier 2012), les tumultes qu'elle provoque ont fini par gagner de l'écho médiatique quand les appels à la grève de l'an dernier indifféraient tranquillement.
D'aucuns se demandent alors à quoi mène ce "Kechiche bashing" (nous ne linkerons pas les papiers de Serge Kaganski, la nouvelle convention l'interdit, mais seulement cette réponse). A rien serait-on tenté de répondre pour conforter les festivus cannois, bien que nous ne pouvons nous empêcher de constater qu'il aura fallu cela pour révéler qu'un schisme secoue la famille ("Le cinéma français est-il antisocial ?"), que les films ne sont font pas tout seuls et permettre aux techniciens d'être enfin écoutés. Mais à dénigrer la technique, est-ce étonnant que les commentateurs en soient venus à dénigrer les techniciens ?

Si ces derniers ne sont pas très chauds à l'idée de travailler gratuitement pour "l'amour de l'art", Le Film Français vient de mettre en ligne son site de recherche d'emploi.



RAYONS X



SACRÉ GRAAL
"Quel est le problème ? Je ne peux pas trop en dire ; il se prépare certainement des choses un peu lourdes et on pourrait me reprocher d'avoir publiquement mis en cause telle ou telle partie. Pour faire simple, les contrats actuels m'obligent à travailler dans un contexte ridicule."

Alexandre Astier s'explique sur le blocage de l'adaptation ciné de Kaamelott.


BLUE IS THE WARMEST COLOUR


La timeline de l'histoire de la couleur au cinéma de Barbara Flueckiger vient d'être mise à jour.


CELLES QUI VOULAIENT OUBLIER
"La jeune fille en question est aussi "égérie", et le storytelling "des haillons à la gloire grâce à mon joli minois" est particulièrement réussi.
[…] Et pendant ce temps une série américaine grand public comme Game Of Thrones est capable de vous balancer une flopée de personnages féminins plus vrais, costauds et intéressants les uns que les autres."

Mona Chollet sur le nouveau film de François Ozon, Jeune Et Jolie et "l’Art, le Mythe intouchable et indiscutable".


THE BLING RING
"Il s’agit d’un marché ouvert où la diversité est très importante. Cette année, les films, ou projets de films, proviennent d’une centaine de pays différents et tous les genres sont représentés : films d’horreur, d’auteur, d’action, commerciaux, d’animation, en 3D et beaucoup de documentaires (qui, cette année représentent 16% du total, soit plus que les années précédentes)."

Le Marché du Film de Cannes : derrière les paillettes, les affaires, car la raison d'être du Festival de Cannes, c'est aussi, surtout ?, ça.




ABOVE AND BEYOND


Une infographie revient sur les prédictions scientifiques de 2001, L'Odyssée De L'Espace.


PUR WEEK-END
"J’ai décidé de tester les 20 sites de téléchargement légal de vidéo proposés par Hadopi sous son label “PUR”."

Ivre, Hadopi adopte le label PUR foutage de gueule.


H@CKERS


Le documentaire sur l'affaire Pirate Bay, Away From Keyboard est en ligne et sous-titré depuis cet hiver.


IDÉES HAUTES


Venant d'un concepteur de jeux vidéo ayant demandé aux joueurs de reconsidérer la place de leurs liens émotionnels avec leurs avatars vidéoludiques, le compliment n'est pas vain mais ne devrait pas chambouler ceux qui dénoncèrent une "pornographie émotionnelle" à propos du film de Bayona. Ils pourraient, comme Gizmo-inc, aller sous la surface, mais ne leur demandons pas l'impossible.


BUBBA AU TOP
"Quand un film d'horreur est bon, c'est le moyen de se confronter à sa propre mort, d'en retirer une leçon... et de continuer à vivre."

Arte a consacré un reportage à l'excellent Don Coscarelli. Chouette initiative, qui aurait été encore plus sympathique sans cette éternelle confusion entre série Z et série B. Espérons que cela puisse malgré tout aider son nouveau film John Dies At The End à connaître une exploitation décente chez nous.


META BIEN
"If the term meta-horror is mentioned to horror fan’s a significant number perhaps may first think of Wes Craven’s Scream released in 1996. […] Upon a deeper analysis and my own exploration of the topic though I believe we can we can identify a degree of these elements throughout much of cinematic history. When exploring this first we must ask, how do we actually define a meta-horror/exploitation film?"

Horror Movies explore l'histoire des méta-films d'horreur et d'exploitation.


JOHN GOES TO JAIL AT THE END
"Initially, it looked as if the government’s six-year investigation would implicate billionaires and Hollywood power brokers and put them on trial with the private detective they had hired. The powerful would fall, some thought - a cautionary tale for the industry. But that didn’t happen."

Et voici un dossier extrêmement complet de BuzzFeed sur l'emprisonnement de John McTiernan et l'affaire Pelicano.


THE BIG FAMILY


Ingmar Bergman sur le tournage des Dents De La Mer et 99 autres photos de coulisses, c'est par là.


ALL STAR PODCAST
"Qu’est-ce que le cinéma dit de l’informatique ? Que faire de l’ordinateur, cet objet assez peu cinégénique ? Mais surtout, que faire du personnage qui est devant son ordinateur, situation assez eu cinégénique elle aussi, alors que ce personnage peut faire des choses aussi différentes que rencontrer l’amour ou détruire le monde ?"

Place De La Toile - Les ordinateurs et l'informatique au cinéma


LE CHUTIER
- Recurring Developments, tous les runnings gags de Arrested Development.

- Spielberg et Lucas prédisent une implosion de l'industrie cinématographique. On est certainement proche de la fin puisque personne ne les a encore accusés d'en être à l'origine. L'usure, peut-être.

- En attendant, si futur du cinéma il y a, ce sera avec des lasers.

- Pour un Festival de Cannes plus ouvert...

- Le blog Devenir Réalisateur a listé les les meilleures écoles de cinéma dans le monde.

- Alors que si l'on en croit le Sénat, c'est producteur pour le PAF qu'il faut faire.

- Et sinon, Alec Baldwin.



Un lien, un article, une archive à partager ? N'hésitez pas : louvreuse [at] louvreuse.net






PREVIOUSLY
Meneuse de revue #40
Meneuse de revue #39
Meneuse de revue #38
Meneuse de revue #37
Meneuse de revue #36




   

Commentaires   

 
0 #1 cnk le samedi 23 septembre 2017 à 04:48
Buying or selling a home in Victoria, call Eric your local expert eric-smith.ca/
Citer
 

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires