Insidious

L'emprise des sens

Affiche Insidious

Peut-on encore avoir peur au cinéma ? Pas seulement les bonds dans votre fauteuil ou les coups de genoux dans le siège d’en face mais une tension qui vous tenaille jusqu’à la sortie de la salle ? Insidious apporte une réponse affirmative.

Essential Killing

Brown furry

Affiche Essential Killing

Un homme hagard et hirsute. Le regard brûlant, la course chaotique, perdu au milieu de nulle part, désert de sable ou étendue neigeuse. Nous ne saurons pas qui il est, seulement ce qu'il fait, tuer pour survivre, fuir pour gagner sa liberté.

Black Death

Crise de foi

Affiche Black Death

Un bon petit film médiéval à la narration superbement maîtrisée, baignant dans une ambiance de plus en plus délétère et qui ne sacrifie jamais la réflexion à l’action ça donne envie, hein ? Dommage qu’il reste honteusement inédit sur les écrans français.

X-Men : Le Commencement

Danger : Magnetik

Affiche X-Men : Le Commencement

Ironie du sort, alors que Matthew Vaughn avait été évincé de X-Men, L’Affrontement Final, il est remis en selle sur la préquelle de la saga. Mais retourner dans le giron d’une franchise, après l’indépendant et percutant Kick-Ass, n’est-il pas une manière de rentrer dans le rang ?

The People Vs. George Lucas

L'Empire avec le temps

Affiche The People Vs. George Lucas

La note d’intention de The People Vs. George Lucas propose d’analyser la saga la plus mythique du cinéma et ses dérives à travers le portrait de George Lucas, tissé par ses anciens collaborateurs ou par des journalistes et mis en exergue par des témoignages de fans recueillis par le Net à travers le monde.

Balada Triste

Killer clowns

Affiche Balada Triste

Le Crime Farpait se présentait à ce jour comme une apothéose de la puissance formelle d’Alex de la Iglesia, augurant d’un futur filmique encore plus excitant que ses œuvres précédentes. Et au vu de son travail, c’était rester pisse froids que de dire qu’on allait en prendre plein la gueule.

The Tree Of Life

Etat de grâce

Image

En débutant son métrage par le douloureux Funeral Canticle de Tavener, Malick annonce d’emblée la couleur dépressive de circonstance : son nouveau chef-d’œuvre sera l’histoire d’un deuil. Ou de plusieurs deuils pour être exact. Celui d’un frère d’abord. Celui du (Dieu le) Père, ensuite. Celui de l’Homme, enfin.

Thor

Mariage de raison

Affiche Thor

Thor était particulièrement attendu pour deux raisons : c'était le premier film consacré au super héros nordique de la Marvel et peut-être surtout parce qu'il est réalisé par un cinéaste rompu à la tragédie shakespearienne, Kenneth Brannagh.

Informations supplémentaires