Se7en

Poubelle la vie

Affiche Se7en

Il ne reste plus que quelques jours avant que le public français puisse appuyer sur le Button et découvrir la nouvelle perle de David Fincher, soit juste ce qu'il faut de temps pour revenir sur sa première collaboration avec le brave Pitt, et accessoirement son premier chef-d'œuvre.

Gremlins

Mogwai of life

Affiche Gremlins

C’était Noël il y a peu, nous avons tous fait bombance, fait un bisou à Tatie, déploré en chœur les ravages de la crise la bouche pleine de dinde/foie gras/bûche/Haribo. Et dans mon doux foyer, on a digéré en regardant Gremlins, activité d’une grande cohérence vu la période. Forme de repentance collective pour avoir souscrit à tous les clichés vilipendés dans le film.

Hara-kiri

Seppuku plus facile à dire qu’à faire

Affiche Hara-kiri

L’ouvreuse accueille en ses pages virtuelles Michael de l’excellent site Wildgrounds consacré au cinéma asiatique, et analyse pour nous l’introduction de Hara-kiri, l’un des chefs-d’oeuvres de Masaki Kobayashi.

Aux Frontières de l'Aube

La nuit leur appartient

Aux Frontières de l'Aube

A l’heure où Twilight, mélo vampirique qui ne brille pas par son originalité, devient un véritable phénomène (h)émo-teenageresque, il est de mon devoir de vous parler d’un de ces films qui vous sont chers au point d’exercer sur vous une plus grande fascination que les classiques indétronables, j’ai nommé Aux Frontières De L’Aube (ne pas confondre avec La Frontière De L’Aube de Philippe Garrel).

La Petite Princesse

J'ai la cithare qui me démange...

Affiche La Petite Princesse

Alors que tous les geeks de la terre ne parlent que de la sortie ce jour de Watchmen, L’ouvreuse se fend d’un article sur un obscur film pour gamines ? Et oui, pas de réflexions éclairées sur les thèmes parcourant l’œuvre d’Alan Moore. De toute manière, il n’en est pas non plus question dans le film de Snyder…

Pitch Black

Black is beautiful

Affiche Pitch Black

Sous le feu de météorites en vadrouille, un équipage hétéroclite et peu soudé s’écrase en catastrophe sur une planète exotique, perpétuellement terrassé par la chaleur de trois soleils. Mais, la magie du cinéma aidant, les étoiles s’éclipsent afin de laisser place à la nuit et à une meute d’aliens noctambules.

Prince Des Ténèbres

Le génie l'habite

Affiche Prince des Ténèbres

"Je vous livre le secret des secrets. Les miroirs sont les portes par lesquelles la Mort va et vient. Ne le dites à personne." Paroles de l’ange Heurtebise à Orphée dans la pièce de théâtre comme le film éponymes de Jean Cocteau.

Informations supplémentaires