Hyper Tension 2

Ultimate craquage

Affiche Hyper Tension 2Si le premier Hyper Tension avait fait son petit effet au moment de sa sortie(et particulièrement en vidéo), c'était surtout grâce à son concept roublard autorisant tous les délires déviants. Le duo Neveldine & Taylor y témoignait en effet d'une énergie et d'une bonne humeur communicative, le tout porté par un Jason Statham très à l'aise dans le second degré.
Mais il faut bien admettre que côté réalisation, c'était juste la loose, avec un style Youtube / Jackass / MarcDorcel du plus mauvais goût, cadré à l'arrache et monté n'importe comment. Aucune logique entre les plans, du rafistolage post-prod à plein pif, une gestion zéro de l'espace... On était prêt à pardonner toutes ces faiblesses par les trois arguments chocs :
- premier film des bonhommes donc maladroit et pas aidés par un petit budget
- ça colle bien avec le sujet et l'état d'esprit du personnage principal
- c'est une comédie gonzo flattant les bas instincts donc références visuelles cohérentes avec celles citées ci-dessus.
 
Sauf que voilà : depuis, Ultimate Game est passé par là. Avec son cortège d'explosions auxquelles on ne comprend strictement rien. Avec ses mêmes défauts de mise en scènes bien plus préjudiciables car les auteurs avaient cette fois des moyens conséquents. Et surtout avec un sujet sérieux traité essentiellement au premier degré. Quand les réalisateurs filment un simple champ/contre-champ en modifiant 52 fois leurs valeurs de plan de vue et leurs axes de prise de vue, il ne fait plus aucun doute qu'on est bien en présence de deux guignols de la caméra. Simidor a du prendre rendez-vous chez l'ophtalmo après vision de la chose (les yeux qui saignaient) et moi forcé de me rendre en clinique d'avortement (vomissements ininterrompus, on le croyait enceint).
 
C'est non sans inquiètude que votre serviteur a fini par regarder Hyper Tension 2 chez lui, avec quelques cachetons à portée de main (ça fait encore très mal au crâne ces conneries) et une télécommande pour appuyer sur avance rapide (on s'y emmerde très vite aussi). C'est désormais officiel : Neveldine & Taylor ne comprennent strictement rien aux notions d'écriture / découpage / mise en scène / montage, sont incapables d'adapter des figures vidéo-ludiques en langage cinématographique et, enfin, s'imposent comme des gros hypocrites faisant mine de fustiger la vulgarité qu'ils se plaisent à étaler à l'écran avec cynisme (voir la morale idiote de Ultimate Game ou le talk-show de Hyper Tension 2). 

Plus de détails (et en images, s'il vous plait) dans la vidéo qui suit. En attendant de vous parler d'un film autrement plus intéressant dans quelques jours : le Halloween 2 de Rob Zombi.





3/10
CRANK 2
Réalisateurs : Mark Neveldine & Brian Taylor
Scénario : Mark Neveldine & Brian Taylor
Production : Tom Rosenberg &Gary Lucchesi
Photo : Brandon Trost
Montage : Mark Jacubowicz & Fernando Villena
Bande Originale : Mike Patton
Origine : USA
Durée : 1h36
Sortie Française : 21 octobre 2009


   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires