La banderole et les Ch'tis

Bienvenue chez les taoïstes

chtis banderole et yin-yang

On est habitué. Après chaque événement violent, on voit le rap, le rock ou les films d'horreur stigmatisés. Mais lorsqu'une banderole reprend à son compte l'un des plus grands succès du cinéma français pour insulter violemment toute une partie de la population française, il ne vient à l'idée de personne de fustiger ce film.


Étrangement cette fois, aucun "spécialiste" ne passe au JT de TF1 pour nous expliquer que le film de Dany Boon et tout le traitement médiatique qui a suivi aurait pu influencer les auteurs de cette banderole.

Mais comment pourrait il en être autrement ? Bienvenue Chez Les Ch'tis est un film tout gentil avec plein d'humanité dedans, un message sur le respect de l'autre, pas de méchants, le tout amplifié cent fois par une médiatisation à la mesure de son succès. Ainsi à chaque couverture de magazine, on peut lire que Dany Boon est "l'ami public numéro 1", qu'il est "humain" ou encore qu'il est le type "le plus gentil de France". Tout cela est forcément inoffensif, me direz-vous. Mais en-êtes vous bien sûr ?

Dans nos sociétés occidentales très marquées par le judéo-christianisme, on pense encore que le bien peut aller sans le mal. On pense encore que voir un film violent rend violent. Et par opposition, on pense encore que c'est en faisant des films gentils qu'on va rendre le monde gentil. Forcément, quand on constate que ça ne marche pas, on est perdu : "mon film a servi de véhicule à la haine", déclarait le réalisateur , avant d'ajouter : "J'aimerais qu'ils comprennent le mal qu'ils font, qu'on leur explique. Ce n'est pas la première fois... C'est à l'opposé même des valeurs que véhicule mon film."

Effectivement, Bienvenue Chez Les Ch'tis a servi de véhicule à la haine. Effectivement, la banderole est à l'opposé des valeurs véhiculées par le film. Mais, une fois cette très juste constatation faite, ne serait-il pas le moment de se demander si il n'y a pas justement un lien de cause à effet entre ce film et cette banderole ? Si un film gentil pourrait provoquer des réactions violentes ? Et si, inversement, un film violent pourrait calmer la violence ?

La transgression est propre à l'homme. A chaque endroit ou il y a du blanc, il y a toujours du noir pas loin. Plus on tartine de blanc, plus on alimente le noir. Devant un tel débordement de bons sentiments, il est donc à mon avis parfaitement logique d'observer un tel débordement de haine.

Si les auteurs de cette banderole lisent ceci, L'ouvreuse les enjoint donc à pécho, par exemple, la filmo de John Carpenter et à se les mater un soir sans matchs de foot.




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires