Meneuse de revue #37

Unstoppable

Cannes : flou artistique
Junk food, métro et voyages en train : fini les paillettes, voici la MdR du changement.


LES SORTIES DE LA SEMAINE

L'ARNAQUEUR
"- Une scène inoubliable ?
- La scène du casting dans mon film Fantômes (2005). Parce qu'il n'y a aucune mise en scène
." (Christian Petzold – Télérama)

REVENGE OF THE NERDS
"The latent fascism of fanboy culture manifests itself through Samuel L Jackson. ‘A few negative reviews in hundreds? Get ‘em, boys!’" (Donald Clarke – Irish Times)

L'ENFANT
" Je t'emmerde." (Nicolas Bedos – Twitter)

TROP, C'EST TROP !
"Marion Cotillard Denies 9/11, Moon Landing, Being Talia Al Ghul In The Dark Knight Rises." (Devin Faraci – Badass Digest)

LA BARBE À PAPA
"Audiard a-t-il un problème avec les meufs ?." (Gaël Golhen – Première)

UN JOUR SANS FIN
"La polémique est injuste." (Bérénice Bejo – Rue 89)

JUSQU'AU BOUT DU RÊVE
"Kevin Costner gagne en justice face à un sculpteur de bisons géants." (AFP)

L'HOMME PRESSÉ
"Pourquoi De Rouille Et D’Os mérite la Palme d’or." (Thierry de Cabarrus – Le Nouvel Obs)

Bon, comment ça se passe ? On projette le reste de la sélection ou c'est marre et on bouge plus du Baron ?


LE CRITIQUE QUI SPOILE AVENGERS
Spoiler Avengers



UN AIR DE FAMILLE
"Les bons sentiments et les thèmes qui plaisent à l'Etat qui subventionne étouffent la production cinématographique."
[…]
"Certains genres rencontrent un succès croissant dans le monde entier, comme le fantastique. Sont-ils représentés dans le cinéma allemand ? Non. Il existe pourtant en Allemagne une tradition du film d’épouvante et fantastique, qui n’attend que d’être exhumée, comme le trésor des Nibelungen. La gravité délibérée du cinéma allemand contemporain est à rebours de la nostalgie du grand spectacle, de la comédie tonitruante, des sensations fortes – de tout ce qui compose les fondamentaux du cinéma. On nie le cinéma dans ce qu’il peut avoir de malfaisant et de criard, on nie cette pulsion de mort explosive et source de créativité, qui a toujours donné naissance à de merveilleux "mauvais films"."
Dominik Graf - Presseurop


RATPTDR
Hobo With A Shotgun



EXERCICE DE FINESSE
"On avait quitté Vincent Macaigne dans un monde sans femmes, on le retrouve dans un monde sans père. Dans le très beau premier film de Guillaume Brac (Un Monde Sans Femmes, donc), il était acteur. Là, il enfile le costume de réalisateur ; avec le même succès, avec la même finesse."
Cut

La finesse :
Ce Qu'Il Restera De Nous



UNCLE DOLAN
"Le réalisateur de Laurence Anyways, Xavier Dolan, aurait aimé être sélectionné pour la Palme d'or au Festival de Cannes 2012, dont il accuse la sélection de stagnation."
Première

On comprend le désarroi de Xavier Dolan : lorsqu'on passe de "nobody" à "enfant de la balle" en l'espace de trois paragraphes, on espère devenir un potentiel palmé en trois ans.
L'égo et le storytelling n'attendent point le nombre des années.


JOHN CRATÈRE
Le flop John Carter


Comme annoncé par Forbes il y a six semaines, John Carter est tout sauf un four cataclysmique. Le film de Andrew Stanton connaît même quelques étonnants sursauts au Box-Office.
Reste maintenant à comprendre pourquoi Disney a si ouvertement communiqué sur cet échec qui n'en est pas un, et pourquoi cette campagne d'auto-dénigrement fut si reprise et commentée en dépit des chiffres que tout le monde avait sous les yeux.

Restons dans les choses de la finance avec, pour une fois, des propos cohérents et documentés sur Sens Critique. Dommage que l'auteur ne daigne citer ses sources.


CE QUE FORBES N'AVAIT PAS VU VENIR
Shawarma



CEUX QUI S'AIMENT PRENDRONT LE TRAIN
A en croire Twitter chaque année à la mi-mai, le festival de Cannes n'est pas prisé par la profession pour voir les films avant tout le monde, mais pour prendre le train deux mois avant tout le monde.
Voici sans aucun doute le plus épique de tous les récits.


PIÈGE À GRANDE VITESSE
Négociation projection presse


Allez, lâchez-leur la projo, ILS ONT PRIS LE TRAIN POUR VENIR.


LA REVANCHE DU CATOGAN





REMEDIAL CHAOS THEORY
Pulp Fiction



LE CHUTIER
- Jean-Michel Ribes en lice pour les Attention Whore Awards.

- Les festivals de cinéma de genre : la bonne ambiance sans prendre le train.

- Documentaire de Alexandre Tylski et Véronik Lamendour sur la relation entre Steven Spielberg et John Williams.

- Faut bien s'occuper.

- L'aide à la personne.

- R.I.P James Isaac, le visionnaire.

- Et c'est reparti pour trois Taxi.

- "Mais qu'arrive-t-il à Tim Burton ?" Il serait temps de percuter, le corps est froid.

- "L’Etrange Noël De Monsieur Jack, réalisé par Henry Selick, est sans hésiter un film de Tim Burton." Jean-Michel Frodon devrait essayer de comparer Coraline et Les Noces Funèbres.

- Il y a aussi des choses bien sur le Nouvel Obs.

- La Marvel au cinéma, c'est du rêve depuis 25 ans.

- Le papier qui n'assume pas.

- Le papier aussi caricatural que ce qu'il dénonce.

- Le papier parfait.





Pour connaître l'état du trafic ferroviaire, n'attendez pas la prochaine MdR, suivez L'ouvreuse au quotidien sur Facebook et dans son Titty Twitter Club.

A la semaine prochaine si l'Amiral Général Aladeen le veut bien.

The Dictator




PREVIOUSLY
Meneuse de revue #36
Meneuse de revue #34
Meneuse de revue #33
Meneuse de revue #32
Meneuse de revue #31



   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires