Gérardmer 2015 : What We Do In The Shadows

Le bail des vampires

Affiche What We Do In The Shadows

Un des films les plus surprenants de la sélection hors compétition de cette édition 2015 nous vient de Nouvelle-Zélande. Sous la forme d'un faux docu, une équipe de journaliste nous fait partager la vie de quatre vampires vivant en colocation à Wellington.


What We Do In The Shadows
réunit le réalisateur néo-zélandais Taika Waititi (Boy) et la moitié de la série Flight Of The Concords, Jemaine Clement, qui tourna Eagle Vs. Shark sous l'égide de son compère Waititi. Ces deux-là nous livrent une épatante version vampire de The Office / Parks & Recreation.
Dès son introduction, la comédie noire fait mouche, tout y est : quotidien d'un microcosme loufoque, personnages attachants et hilarants, confidences, instants volés révélant les travers de chacun... A leur maîtrise d'un format relativement récent, et réservé jusqu'ici au petit écran, les auteurs ajoutent une connaissance des mythes et folklores vampiriques qui nourrit à foison cette comédie fantastique sur le choc des cultures. Les occupants du manoir, Viago, Vladislav, Deacon et Peter, sont respectivement un vampire dandy de 379 ans sorti des romans d'Anne Rice, un ersatz de Dracula affichant 862 printemps, un vampire moderne ayant servi avec les nazis qui totalise 183 ans au compteur et un Nosferatu de près de 80 siècles. Les quatre suceurs de sang durent se résoudre à vivre en bonne intelligence en dépit de leurs différences pour mieux s'isoler des humains. Ces quatre versants du mythe s'entrechoquent dans un cadre idéal pour laisser place à tous les débordements, y compris les giclées d'hémoglobine inattendues et autres petits incidents de la vie mort.

What We Do In The Shadows


A travers leurs personnages, les réalisateurs/scénaristes s'ingénient à commenter les poncifs liées à la culture vampirique tout en ouvrant les portes à un univers plus vaste, comprenant loups-garous et zombies, tous très enthousiastes à l'idée de se retrouver à l'annuelle Unholly Masquerade. Toujours dans l'idée d'élargir l'horizon de leurs sujets d'étude et éviter un vase-clos qui tournerait vite à vide, les auteurs leur offrent sur un plateau un nouvel arrivant, Nick, et son ami humain Stu, deux personnages très actuels propres à bouleverser le quotidien de la communauté et la forcer à se remettre en question... dans les limites du raisonnable.
Doté d'une mise en scène soignée et d'un récit dont les axes se renouvelles constamment, What We Do In The Shadows tire partie de toutes les possibilités amenées par le format du faux documentaire. Un trésor d'inventivité et d'humour macabre qui se révèle être le parfait antidote aux vampires lascifs de Only Lovers Left Alive.



What We Do In The Shadows de Taika Waititi & Jemaine Clement, sortie française : inconnue




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires