Quand le film s'arrête

Flammes fatales

Affiche Raid Pour L'Honneur

Il y a d'innombrables manières de conclure un film : les plus classiques ou nostalgiques oseront l'efficace mot "Fin" s'étalant une fois les affaires résolues, les pragmatiques feront dérouler un générique parfaitement informatif ("Ha voilà, je voulais savoir qui était le line producer").

Les malicieux tenteront un dernier twist et puis s'en va, les vicieux un ultime jump scare, les prévoyants nous tiendront en haleine avec un cliffhanger, les comédies pas drôles proposeront les meilleures chutes, Abbas Kiarostami arguera que son "film ne commence pas et ne se termine pas", ce qui a le mérite de se concentrer sur l'essentiel.

Et il y a Hong Kong.

Hong Kong durant les années 80 est la Mecque de l'action. Des cascadeurs prêts à tout pour travailler, l'émergence de talents biberonnés par la Golden Harvest et l'expérimentation à tout va de nouvelles techniques de tournage permettent aux productions locales de proposer un cinéma que l'on ne verra qu'une quinzaine d'années plus tard en Occident.
Toutefois ce qui conclue Raid Pour L'Honneur, plus connu à l'international sous le titre Devil Hunters, n'a jusqu'ici était vu qu'au sein d'une production HK, et nulle part ailleurs : 

Raid Pour L'Honneur

Dans cette boule de feu, Sibelle Hu, l'actrice principale.

Nous sommes le 19 mai 1989, 19h00 heure locale. Les stars Sibelle Hu (Le Flic De Hong Kong 1 et 2 de et avec Sammo Hung), Moon Lee (révélée dans Zu, Les Guerriers De La Montagne Magique de Tsui Hark et popularisée par Mr Vampire 1 et 2 de Ricky Lau et de l'indispensable Sammo Hung) et Ray Lui (connu pour ses débuts à la télévision aux côtés de Chow Yun-fat) s'apprêtent à tourner la séquence finale de Devil Hunters, énième Girls with Guns (GwG pour les intimes) sous la direction de Chin-Ku Lu, artisan chevronné de la Shaw Brothers jusqu'au mitan des 80's.

Perdu, le bad guy du film décide de se sacrifier en emportant avec lui les trois héros responsables de sa chute en tirant sur une bouteille de gaz. Seule solution : sauter par la fenêtre pour échapper à l'explosion. 
Rompue aux cascades et scènes d'action, Moon Lee accepte sans hésiter de tourner la scène elle-même. Ray Lui, lui, accepte également à la demande de Lee. Sibelle Hu hésite. On la comprend. Faisant confiance à Moon Lee, elle finit par accepter.
Au moment de la cascade, comme le racontera plus tard Lee, Hu murmure "Heu comment faire…". L'artificier déclenche l'explosion. La poudre est mal dosée. La déflagration est plus forte que prévue. Ralentie par son hésitation, Sibelle Hu saute une seconde après ses partenaires.

Sibelle HuRay Lui prend feu mais s'éteint presque immédiatement en roulant au sol, Moon Lee est brûlée au troisième degré aux bras et visage (c'est elle qu'on voit sur la photo, dans son lit d'hôpital). Sibelle Hu est la plus sévèrement touchée, son habit de protection, trop faible, n'ayant que partiellement protégé son corps de l'explosion. 

Les producteurs, en plus d'une belle frayeur, se trouvent alors face à un épineux problème : comment conclure ce Devil Hunters et tourner les scènes finales quand les trois rôles principaux pansent leur plaie au service des grands brûlés ? La solution est évidente et décontractée : ne pas finir le film, expliquer ce qu'il s'est passé, et même faire de cet incident un atout marketing !


C'est ainsi que Raid Pour L'Honneur se clôt sur un freeze frame de Sibelle Hu enveloppée par les flammes, sur laquelle s'incruste le message suivant :

"Sur ces images les plus explosives jamais montrées au cinéma, les trois grandes stars interprétant les premiers rôles de ce film ont refusé d'avoir une doublure et ont réalisé la scène de cascade finale eux-mêmes, et ce au péril de leur vie. D'ailleurs, la poudre utilisée étant trop fortement dosée, les vêtements de protection insuffisants, ils ont été grièvement blessés dans la réalisation de ce saut. 
Nous tenons à les saluer pour leur professionnalisme et leur bravoure."

Suivent quelques coupures de presse relatant le dénouement malheureux du tournage et annonçant l'évènement que sera la sortie de cet opus.



Les actrices vedettes se remettront assez vite de leurs brûlures et sans véritables séquelles : Sibelle Hu reprendra la direction des plateaux l'année suivante pour la franchise des Inspector Wears Skirts, Moon Lee continuera à tourner de folles cascades telle que celle-ci, fameuse sur les plateformes vidéo, pour Fatal Termination d'Andrew Kam en 1990. Il semblerait qu'il faille bien plus qu'une boule de feu pour abandonner le GwG !

Raid Pour L'Honneur reste donc un cas rare de film sans fin, d'un film stoppé en plein mouvement, en pleine tension. L'action y reste littéralement en suspension, abandonnée afin de laisser place à une autre fiction, celle de la promotion et de la légende de tournage que les producteurs mettent en place.
Raid Pour L'Honneur, ou quand le réel rattrape la fiction avant le mot "fin".


LIE MO QUN YING
Réalisation : Chin-Ku Lu
Production : Chia Po Lo & Tsung-Lung Chang
Origine : Hong Kong
Durée : 1h28
Sortie : 1989




   

Commentaires   

 
0 #1 Ted le mardi 30 avril 2013 à 09:55
Très intéressant cet article. Ça donne envie de découvrir ce film que je connaissais pas.
Citer
 
 
0 #2 nicco le mercredi 01 mai 2013 à 05:19
Il vaut le coup, les 88 minutes qui précèdent cette fin sont remplies d'action non stop !
Citer
 

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires