Zombie Stars

Star hack

Affiche Zombie Stars

Même dans le landerneau du bis, il y a ceux pressés d'arriver par les voies faciles, et les passionnés qui se défoncent dans un travail de longue haleine, sans calcul. Les auteurs de Zombie Stars font indéniablement partie de cette seconde catégorie.


Car Caroline Coulié et Didier Garcin, les deux réalisateurs en question, ne sont pas du genre à organiser des festivals gores à la va-vite ou enquiller des courts-métrages à la chaîne pour tenir en vie leur page MySpace. Non, eux, ils préfèrent passer plus de cinq ans sur la confection d'un long-métrage à base de morts-vivants stéroïdés, de communauté déviante et de real TV. Cinq ans, carrément. Un sacerdoce qui trouve ses sources dans la religion Jacksonienne à laquelle se confesse ce couple marseillais autant émerveillé par le parcours que les œuvres de l'auteur de Bad Taste : "Le premier jet de Zombie Stars a été écrit en décembre 2001, La Communauté De L'Anneau venait de sortir sur les écrans et les premières émissions de télé-réalité faisaient leurs apparitions... Etant fans de films de zombies, il nous est venu naturellement l'envie de traiter ce sujet de la sorte."

Avec un budget s'élevant à 1000 euros seulement (la majeure partie étant consacrée aux effets spéciaux de maquillage), Caroline et Didier lancent la pré-prod en janvier 2003 pour un tournage devant débuter en juin suivant, durant le fameux été caniculaire. "Peut-être est-il bon de préciser que les participants de ce film ont tous été bénévoles et sont tous morts à l'heure actuelle" lance le couple. On veut bien les croire, le tournage s'étant étalé sur deux mois et demi en pleine garigue provençale plombée par un soleil estival ne faisant pas de cadeau, si ce n'est une lumière brûlante qui sera mise à profit pour un rendu saturé des images renforçant efficacement l'aspect trip surréaliste qu'est Zombie Stars. Mais la chaleur ne facilitait vraiment pas les choses, notamment avec des insectes qui venaient se coller au faux sang fabriqué à base de sirop de grenadine, de caramel liquide et de colorant alimentaire. Miam.

Zombie Stars
 

Et ce n'était que le début du marathon : "Le montage a débuté un an après le tournage, c'est le temps qu'il nous a fallu pour trouver un monteur courageux. Cet inconscient est devenu un véritable zombie au terme du montage des vingt-deux heures de rushs ! Bien entendu les plantages de disques et autres pertes de fichiers ne nous ont pas épargnés, alors parfois nous finissions la journée en buvant un peu de pastis parce que la vie c'est dure. Une autre étape laborieuse a été celle de trouver un bruiteur et un monteur-mixeur son. A cause de ça le film est resté un certains temps dans un tiroir, avant qu'un ami ne se propose. N'ayant à la base aucunes connaissances dans ce domaine, il a quand même relevé le défi. Pour les effets sonores gores, nous avons mixé des sons bruités à la bouche ainsi que d'autres faits à partir d'aliments ou d'organes génitaux". 

La recette est souvent la même : de la débrouille, énormément de volonté et le soutien de camarades de galère tout autant déjantés pour mener un tel projet à bien, d'autant plus qu'à l'origine "il s'agissait d'un court métrage, puis on s'est attaché aux personnages et on a souhaité développer une aventure un peu plus riche autour d'eux. Au final, on s'est retrouvé avec un scénario de long-métrage et l'envie de relever ce défi ! Nous nous étions faits la main quelques mois auparavant sur un premier court-métrage de fiction, Magnetokill, et on bouillonnait à l'idée de nous lancer dans ce pari un peu fou compte tenu de nos moyens et de notre expérience. D'autant plus qu'à Marseille, on peut s'éclater comme on peut vite s'ennuyer, et franchement tenter des choses absurdes, inconscientes ou risquées, ça fait un peu desserrer les culs parfois !" Et Dieu sait si on en a besoin en ce moment. C'est d'ailleurs en quelque sorte ce que vous propose Fiongod, le bad guy de Zombie Stars, durant ces 80 déviantes minutes qui ne dépareilleraient pas au sein du catalogue Trauma. Sûrement parce que Lloyd Kaufman est l'autre maître à penser de ce jeune couple de réalisateurs.

Zombie Stars
 

Et comme ils sont cohérents dans leur démarche subversivo-foutraque jusqu'au bout, Caroline et Didier vous proposent de télécharger leur film gratuitement sur les réseaux P2P à partir du 31 octobre, histoire de baffrer du bonbec entre potes devant de l'éviscération du terroir ! A vos mules !


ZOMBIE STARS
Réalisateur : Caroline Coulier & Didier Garcin
Scénario : Caroline Coulier & Didier Garcin
Production : Caroline Coulier & Didier Garcin
Photo : Caroline Coulier & Didier Garcin
Montage : Julien Bonnet
Bande originale : Didier Garcin
Origine : France
Durée : 1h22
Sortie française : en téléchargement gratuit à partir du 31 octobre 2008

Plus d'infos sur www.myspace.com/zombiestarsthemovie

Zombie Stars 



   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires