ITV - La Classe Américaine

Le grand ravalement

Affiche La Classe Américaine

Depuis quelques semaines, les fans du mythique film de Hazanavicius & Mézerette peuvent rédécouvrir la classe de George Abitbol en haute définition. Tout cela grâce à la patience d'un homme, Sam Hocevar, qui revient pour nous sur ce projet atypique.



Comment as-tu découvert La Classe Américaine ? Par les VHS pirates vendues sous le manteau au milieu des 90's, sur Internet ou autre ?

Je l'ai vu sur Canal quand j'étais ado. Je ne sais pas précisément quand, mais probablement la première fois en 93. J'étais fan des détournements de l'équipe de Ça Cartoon, ils en faisaient tous les ans pour le Nouvel An. Aujourd'hui on se souvient de Ça Détourne, de Derrick Contre Superman et bien sûr de La Classe Américaine, mais il y avait des émissions entières pleines du même humour, par exemple les conneries du Défi De Daffy. J'en avais des VHS pleines. Plus tard j'ai écrasé ma VHS avec un épisode des Animaniacs, pensant stupidement que ça allait sortir dans le commerce. Quel con ! Heureusement en 97 j'ai eu l'Internet haut débit et j'ai pu récupérer un rip VHS.


Qu'est-ce qui t'a donné envie de le restaurer ?

Le fait que personne ne l'ait fait avant alors que ça me semblait l'évidence même ! J'étais frustré d'avoir un support si pourri quand je voulais faire découvrir une œuvre aussi intéressante à des amis. Mais j'avoue qu'au début je ne voyais pas trop ce qu'il y aurait de difficile. Je pensais que ce serait l'affaire de quelques week-ends. Quel con !

La Classe Américaine
 


On peut voir sur ton site que tu as mis au point une organisation rigoureuse (détail du script, listing du moindre plan et des films dont ils sont tirés). Tu pensais dès le début que ça demanderait tant de rigueur ou as-tu été surpris par le nombre de films utilisés par les auteurs et la rareté de certains ?

C'est venu assez naturellement au fur et à mesure de mes recherches. Le nombre de films utilisés était à peu près ce que j'avais imaginé, mais il fallait d'abord que j'en fasse la liste. Pour ça j'avais accès au générique de fin, avec la liste de la plupart des acteurs, et aux séquences elles-mêmes, qui indiquaient quels acteurs avaient joué ensemble dans un film. Par exemple, je savais que Stuart Whitman jouait dans le film. Dans la scène où il apparaît, j'ai reconnu Robert Colbert. Et d'après IMDb, le seul film où ils ont joué ensemble était City Beneath The Sea.
Les séquences m'ont aussi permis de trouver des titres de film à partir d'un simple screenshot. C'est par exemple quelqu'un du site de fans de Jan-Michael Vincent qui a trouvé que le film Hooper avait été utilisé. Idem pour Rampage, c'est un parfait inconnu de la mailing-list des fans de Robert Mitchum qui m'a trouvé le titre. Je voulais aussi dépenser le moins d'argent possible pour trouver les DVD qu'il me fallait. J'ai fait les disquaires et les sites de vente en ligne pour trouver les meilleurs prix. On peut voir à quoi ressemblait ma première liste ici.
Pour ce qui est du script, je l'ai refait car je voulais faire des sous-titres et les versions que je trouvais avaient trop d'erreurs à mon goût.


As-tu contacté les auteurs pour avoir certaines informations, notamment pour les titres de films ou, plus techniquement, avoir des conseils sur les retouches de plan (filtres, compositing et effacement d'acteurs) ?

Non. Je considérais que ces gens étaient inaccessibles et n'auraient pas voulu perdre du temps là-dessus. Certaines personnes clés du projet, par exemple la scripte, étaient d'ailleurs déjà décédées. J'ai été mis en contact avec Dominique Mézerette par un ami commun, mais à cette époque c'était plutôt mes recherches qui lui rafraîchissaient la mémoire.


Combien de DVD as-tu acheté en tout ? Et combien de flims vus dans la catalogue Warner ?

Je pense que j'ai acheté plus de 100 DVD. Il y a 49 films dans La Classe Américaine, mais parfois j'achetais la version US parce que la version européenne n'existait pas encore, puis je rachetais la version européenne parce qu'elle a théoriquement une meilleure résolution, et même les versions spéciales avec un meilleur transfert DVD (par exemple The Cowboys). J'ai aussi acheté des Blu-ray parce que je peux en tirer une version DVD meilleure que le transfert que font les studios. On m'en a aussi offert quelques-uns pour soutenir le projet.
Et j'ai acheté plein de films par erreur, souvent parce que quelqu'un de très sûr de lui avait dit sur un forum que telle scène venait de tel film... C'est triste, je suis devenu un vrai spécialiste des westerns avec John Wayne alors que je déteste ce connard d'extrême-droite !
Au niveau du nombre de films vus au total, ça doit dépasser les 1000. Mais je les regardais en accéléré, il n'y a vraiment pas que du bon.

La Classe Américaine
 


La bétacam du flim volée chez Canal + et qui s'est retrouvée sur Internet, c'était toi hein ?

Eh non. L'histoire dit que c'est un stagiaire de chez Canal qui est responsable de cette fuite.


As-tu bon espoir que Drum Beat sorte enfin en DVD ?

Je n'espère pas vraiment. Je l'ai enregistré sur la télé satellite, et la qualité est moyenne mais raisonnable, donc si ça sort un jour c'est bien, mais ça ne m'empêche plus de dormir la nuit.
Ce qui me manque vraiment, ce sont les scènes de 4 For Texas qui ont été utilisées dans La Classe mais qui ne sont pas présentes sur la version DVD. Je ne sais pas si c'est une histoire de version télé / version cinéma, ou une version du réalisateur, mais ça impacte beaucoup plus la qualité de l'image.
Quant à une scène maintenant célèbre, celle de l'horloge dont on ne sait toujours pas de quel film elle vient, un ami m'a rapidement sorti une version remarquable en utilisant une méthode de super-résolution. Pour une éventuelle version HD, deux personnes m'ont déjà contacté qui travaillent sur une modélisation 3D de cette horloge.


Les auteurs ont-il vu le résultat de la version restaurée ? Si oui, que pensent-ils de ton travail ?

À ma connaissance, pas encore. Je sais que mon travail leur plaît beaucoup, et de manière plus générale ils sont fiers de l'engouement que suscite leur film sur Internet, mais je ne crois pas qu'ils soient obnubilés par des trucs du passé comme certains fans. Ça ne paye pas leur loyer.


La Classe Américaine est en quelque sorte l'ancêtre du mash-up. Ce qui lui vaut une certaine reconnaissance, qui s'est traduite par une projection l'an dernier au Centre Pompidou. Penses-tu que malgré tous les soucis de copyright que pose ce film, il parviendra à avoir une vie propre en étant projeté ou diffusé régulièrement en toute légalité ?

Une œuvre a une vie propre quand on la regarde, on la commente, on la juge, on la parodie, on l'insulte, on la modifie, on l'améliore. Pas quand on la passe dans un ciné à dix euros la séance. Ça je m'en tape.


Ton travail assez impressionnant (étalé sur 5 ans) est destiné à un public qui ne se pourra le procurer que de manière illégale. Dénierais-tu toute l'action du Ministère de la Culture et de son Hadopi ? Plus sérieusement, que t'inspire cette peur panique des ayants-droits dès que l'on touche à leurs propriétés, même si c'est pour les mettre en valeur ou leur donner une seconde vie ?

Je suis pour le respect des droits moraux des auteurs. Par contre je n'aime pas le foutage de gueule, notamment au sujet des droits patrimoniaux. Les délais de protection ont été sans cesse rallongés dans l'histoire (pour la dernière fois en 1998, via le Mickey Mouse Protection Act). Je veux bien payer le boulot des artistes, mais pendant 70 ans après leur mort c'est vraiment abusé.

La Classe Américaine
 


Cela fait un mois que la version 0.99b est en ligne. Sais-tu combien de fois elle a été téléchargée ?

Aucune idée. Les gens se l'échangent par Bittorrent et il n'y a pas vraiment moyen de savoir. D'ailleurs j'ignore complètement qui a fait ce torrent de la version 0.99b, ce n'est pas moi.


Tu fais rebelote avec les Blu-ray. Toujours aussi motivé alors ?


Ça sera beaucoup plus facile. Je me suis codé de petits outils qui vont chercher tout seuls les scènes des DVD puis appliquent les filtres d'effets spéciaux, et ils marcheront exactement de la même façon pour les Blu-Ray. Le problème c'est que seuls 10 films sur 49 sont sortis ou annoncés sur ce support. Quoi qu'il en soit, ces Blu-Ray me permettront déjà d'améliorer la version DVD.




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires