ITV - Alexandre O. Philippe

La jungle de George

The People Vs. George Lucas
Réalisateur de The People Vs. George Lucas, Alexandre O. Philippe revient sur les choix éditoriaux qui ont guidé son film.


Comment avez-vous eu l’idée de ce documentaire ?

Je dois dire que je suis un fan de Star Wars, je fais partie de cette première génération de fans parce que j’avais cinq ans lorsque le premier Star Wars est sorti en salle. Je crois que, comme tous les jeunes de mon âge à l’époque, c’est un film qui a vraiment laissé une impression très forte. C’est devenu le mythe de notre enfance. L’amour qu’on a pour ce film est quelque chose de très puissant.
Par la suite, avec les changement de Lucas pour la nouvelle trilogie, les changements sur celle d’origine et son refus de nous restituer la version qu’on a vu étant enfant, il est apparu des sentiments de frustration voire de haine chez tous ces fans. C’est ce phénomène-là qui m’a particulièrement intéressé en tant que documentariste parce que je crois qu’il y a vraiment une dynamique entre un créateur et ses fans. Celle entre George Lucas et de ses fans est tout à fait unique sur le plan de la culture populaire et je voulais vraiment l’explorer.

Comment avez-vous élaboré votre liste d’intervenants ? Avez-vous essayé de contacter Lucas ?

Comme vous pouvez l’imaginer les premières personnes qu’on a essayé de contacter étaient LucasFilm. Ils n’ont pas voulu nous parler mais le rapport est resté cordial, pas de problème sur ce plan.
En fait on a essayé de contacter toutes les personnes possibles et imaginables autour de Star Wars, et on a eu pas mal de chance : on a Gary Kurtz, David Prowse, Dale Pollock qui a écrit la biographie de Lucas. Mais comme vous pouvez l’imaginer, avec notre titre, il y a eu beaucoup de gens qui n’ont pas voulu ou qui ont eu peur de nous parler (rires).

Avez-vous essayé de contacter Marcia Lucas, qui ne figure pas dans votre film ?

On a essayé mais malheureusement on n’a pas réussi à la trouver. Elle est très difficile à trouver et à mon avis ça aurait été impossible d’avoir une interview. Et je crois qu’elle n’a pas le droit de parler de ce genre de choses.

The People Vs. George Lucas

Gary Kurtz a fait des déclarations sur Star Wars, et notamment sur le personnage d’Han Solo et la fin qu’il souhaitait faire. Quelle est sa théorie sur Star Wars ?
On l’a interviewé pendant environ 90 minutes et on a parlé de beaucoup de choses, mais il a surtout parlé des raisons pour lesquels George et lui se sont séparés, la vision différente qu’ils avaient sur Le Retour Du Jedi. Gary voulait vraiment que le film se termine sur une note beaucoup plus... peut-être pas sombre... En anglais : bitter-sweet...

Douce-amère...

Voilà, douce-amère, et George voulait le happy end.
Il nous a parlé principalement de Raiders Of The Lost Ark : à partir de ce film, un changement s’est fait chez Lucas qui était moins intéressé par la qualité du récit que par faire un rollercoaster émotionnel, avec des effets spéciaux... to give some fluff to the audience.

Des théories expliquent la chute qualitative de Star Wars par le départ de Gary Kurtz, théorie qui est souvent contestée par les fans.
Je pense vraiment que c’est une question de philosophie. On peut spéculer aussi mais il y a certainement eu un changement en Lucas : en 1977 c’était un jeune réalisateur qui travaillait comme un fou pour faire passer des idées auxquels personne ne croyait et d’un coup il devient un demi dieu extrêmement puissant. Et je crois que George, finalement préfère maintenant se faire entourer de personnes qui disent “oui” plutôt que des gens comme Kurtz qui disent “non”. C’est là la différence entre les deux Lucas : à l’époque il était entouré de Kurtz mais aussi comme tu me disais de Marcia Lucas, Lawrence Kasdan, Leigh Brackett, de créateurs extraordinaires qui étaient là pour prendre ses idées, les transformer en quelque chose de cohérent.
Maintenant, à l’heure actuelle, il n’y a plus grand-chose de cohérent dans le récit de Lucas.

Pourquoi cette séparation avec ses collaborateurs, avec Marcia Lucas au moment de La Dernière Croisade ?
Marcia c’est pour une question personnelle. Elle l’a trompé, c’est une question de cœur, maintenant je crois que ça n’a rien à voir avec la séparation de Kurtz.

Jusqu’à effacer Marcia de l’histoire de Star Wars ?
J’ai l’impression qu'envers Marcia qu’il a toujours des sentiments ambigus : par exemple à USC, il a construit une école et a donné beaucoup d’argent. Un bâtiment était nommé Marcia Luca’s building et on m’a dit récemment qu’il allait détruire ce building pour en construire un autre... Bon on peut interpréter ça comme on l’entend.

The People Vs. George Lucas

Le film se concentre surtout sur la réaction des fans. Avez-vous évacué volontairement toute l’analyse qu’on peut faire sur Star Wars ?
Oui parce qu’il y a beaucoup de mystères sur le plan de la vie personnelle de George qui, à mon avis, entraient dans le piège des spéculations non fondées. Pour moi ce qui est intéressant c’est la dynamique entre Lucas et ses fans. Personnellement je le vois comme une histoire d’amour. C’était l’amour fou, tout allait bien, c’était idyllique et c’est devenu un genre de divorce... enfin pas tout à fait un divorce mais c’est devenu très moche, très conflictuelle comme relation. Mais de toute façon quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, même si les fans sont frustrés, qu’il y a de la haine, leur amour pour Lucas sera toujours plus grand que tout.

C’est comme cela que le film se conclue, sans expliquer l’origine de cette haine.
Cette haine est aussi grande que l’amour qu’on a pour les films. C’est une conséquence de l’amour qu’on a pour ces films. On les aime tellement qu’on ne peut pas supporter de les voir différents, on veut se les approprier. Ils nous appartiennent, on se dit qu’ils sont à nous. Alors que légalement ce n’est pas le cas, légalement ils appartiennent à Lucas (on en parle dans le film avec le chapitre sur le Library of Congress). Mais d’un autre côté on peut avoir comme argument que le film appartient aussi au peuple. Le refus de Lucas de restituer les films d’origine, pour moi, est absurde. C’est le seul grand classique du cinéma où le réalisateur / producteur refuse de restaurer la version d’origine. Sur le plan de l’histoire du ciné je trouve que c’est une tragédie.

Lucas veut faire une réponse à votre documentaire à travers un autre documentaire.
Je ne sais pas si c’est vraiment une réponse, j’ai vu la bande annonce au Comic Con à San Diego l’année dernière, et effectivement ça me paraissait un peu louche… (rires) Mais de toute façon, à mon avis, il faut être réaliste : s’il veut faire un long métrage de 90 minutes avec des fans qui ne font que chanter ses louanges ça ne va pas aller très loin.
A mon avis, il veut créer des archives et peut être qu’il y sera en DVD extra sur le Bluray qui sort l’an prochain. Maintenant, est-ce que c’est vraiment une réponse à mon film ? Je n’en sais rien. Si c’est le cas je suis vraiment flatté (rires).

Au niveau de l’historique de LucasFilm, que conseillez-vous comme document de référence, les documents officiels étant remaniés ?
Pour moi j’en reviens là, c’est tout bête mais la source la plus précise c’est Skywalking parce que Dale Pollock a interviewé Lucas comme personne au monde, il a fait environ 70 heures d’interview avec lui, en face-à-face... Bien sur, Lucas n’a pas vraiment voulu que le livre sorte parce qu’il en a dit un peu trop, mais ça montre vraiment qu’il y a des choses de valeur dans ce livre. Sur le plan du personnage, de sa personnalité, c’est le document à lire.




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires