Chronique d'un festival de province

Episode 2 - La programmation

Festival du cinéma des peuples des Balkans (si)

Previously : Tandis que Marie-Noëlle voyait sa libido cinéphilique remise en question bien qu'émoustillée par la venue d'un cinéaste hongrois sans papier, le comité d'organisation de notre festival de province se demandait comment concilier consensus artistique et fantasme d'ouverture auto-proclamée.


Int. Bureaux de l'organisation – Jour

MARIE-NOELLE et NECTARINE sont assises face au nouveau MacBook Pro de l'organisation.
 

MARIE-NOELLE
Pffff… C'est trop galère, on n'a qu'à tout faire au hasard.


Au fond du bureau, HERVE s'active sur un vieux PC.

HERVE
Qu'est-ce qu'il vous arrive encore ?

NECTARINE
On est entrain de faire les programmes des projections des courts-métrages. Et on ne sait pas comment les regrouper selon leurs thèmes.

HERVE
C'est p'tet parce que vous ne les avez pas vus ?
C'est pour ça qu'il faut écouter les recommandations de pré-selection des bénévoles.

NECTARINE
Oué mais non, en fait ils veulent plus nous parler.

HERVE
Pourquoi ? Enfin, pourquoi ils ont autant attendu ?

MARIE-NOELLE
Ils font leur caca nerveux parce qu'on leur a demandé de payer leur pass cette année.

NECTARINE
Et aussi parce que sur les 38 courts qu'ils avaient choisis, on en a pris deux.

HERVE
Les ingrats.

MARIE-NOELLE
Oué, c'est bon, si c'est pour montrer des films faciles à voir je peux la faire moi la sélection.

NECTARINE
Du coup on doit farfouiller dans des centaines de fiches d'inscription pour savoir de quoi parlent les films et d'où ils viennent, c'est chiant.

HERVE
Je peux voir les synopsis ?

Nectarine lui tend un classeur. 

HERVE
Merci.
(il sort quelques fiches d'inscription et lit)
La pause, 20 minutes : "Sonia, caissière dans une grande surface, erre dans la zone commerciale pendant ses deux heures de pause. De supermarché en cafétéria, de parkings en voies ferrées, de bretelles d'autoroute en hôtels d'affaires, elle maintient le lien avec son fils, rentré du collège, par téléphone".
Bien… Du suspense.
Le festin, 23 minutes : "C'est la nuit du 31 décembre. ">Térésa attend son fils qu'elle n'a pas vu depuis huit ans et qui a écrit qu'il viendrait passer le réveillon avec elle. La vieille femme a mis toutes ses économies dans le festin qu'elle prépare."
La démotivation, 26 minutes : "Portrait de Carine, une jeune mère de 21 ans issue de la DDASS. Ce film témoigne de son combat pour trouver du travail, élever son enfant et garder l'envie de s'en sortir".

NECTARINE
Celui-là j'aimerais bien le voir.

HERVE
L'annonce, 16 minutes : "Sandrine vient d'apprendre qu'elle est enceinte. A la veille de Noël, elle traverse Bruxelles pour annoncer la nouvelle au père de son enfant."
Le refus, 28 minutes : "A la piscine municipale, Marie rejoint Eric, son concubin, et Merlin, leur jeune enfant trisomique. Eric, qui n'assume pas l'handicape de son fils, a décidé de partir."
(il tend le paquet à Nectarine)
Non, Nectarine, tu t'es trompée, c'est le dossier de l'an dernier que tu m'as passé.

NECTARINE
Ha bon ?

MARIE-NOELLE
Non c'est le bon, même que "L'annonce", c'est la suite du "Coït" qui avait eu le prix du scénar la dernière fois.

HERVE
(repart dans sa lecture)
Les yeux, 32 minutes : "Au cœur d'un forêt enneigée, un loup erre loin de sa meute. Lucas, garde forestier, Stéphane, chanteur en tournée et Laure, serveuse dans une auberge. De gestes en mélodies échangées, de désirs cachés en mots dévoilés, leurs solitudes se confrontent."

MARIE-NOELLE
J'adore ce film : le titre, la façon dont est rédigé le synopsis, la durée, le sujet…

HERVE
Oui, il fallait en faire un film. Primordial d'en faire un film.

MARIE-NOELLE
(à Nectarine) Tu as vu l'affiche comme elle est belle ?
(elle montre une photo de forêt sous la neige)

NECTARINE
Superbe.

HERVE
La révélation, 13 minutes : "Un évènement a réuni toute la famille. Ce sont les 80 ans de ma grand-mère. La seule qui ne connaisse pas mon secret…"
Ha ben oui, un film de coming-out.
Vous voulez pas en faire un programme spécial une année, voire un festival à part entière : Festival du Cinéma de Coming Out et de Ma Vie qui Intéresse la Terre Entière.

MARIE-NOELLE
Et dire que ces abrutis de bénévoles ne l'avaient pas sélectionné…

HERVE
Le voyage, 17 minutes : "Le cauchemar américain d'un clandestin français égaré dans les rues de Brooklyn. Une descente aux enfers sous le regard voyeur-amoureux d'une jeune photographe et de son polaroïd."
Ho ! Ho ! Du vagabond ! Du sans papier ! Vous l'avez pris celui-là ? Vous l'avez pris ? Ce serait dommage de passer à côté, il y a de l'anti-américanisme.

NECTARINE
On aura même le réalisateur.

HERVE
You are the best.
Le retour, 23 minutes : "Le retour relate les 48 heures suivant la sortie de prison d'un jeune homme appelé Franck".
L'aurore, 26 minutes : "Un homme tente de tuer sa femme sous la pression de sa maitresse. Il n'y parvient pas, et part à la poursuite de son épouse pour une folle nuit durant laquelle ils vont se redécouvrir, jusqu'à une dernière aurore…"
Alors là ! Il a osé…

NECTARINE ET MARIE-NOELLE
Ben quoi ?

HERVE
Heu, l'histoire là, le titre, quand même, c'est un peu gros.

NECTARINE
Ben non, c'est beau, je trouve ça intéressant comme sujet, lui aussi je voudrai bien le voir.

MARIE-NOELLE
(en aparté à NECTARINE)
Laisse tomber, il y connaît que dalle et se permet de juger sans savoir. C'est juste un gros blaireau.

HERVE
L'invitation, 15 minutes : "Un sans papier et une prostituée se retrouvent, un peu par hasard, dans une petite chambre d'hôtel. Le contact s'établit progressivement, et la nuit tourne, peu à peu, en une véritable invitation au voyage."
Hé ben, ça donne envie tout ça. Envie de quoi je sais pas, mais ça donne…

NECTARINE
Tu veux la sélection expérimentale ?

HERVE
Ha c'était pas celle-là ?
Je sais pas si je dois…

 
 Nectarine lui passe un autre classeur.

HERVE
Mais vu les films "diversifiés" que vous sélectionnez, "expérimental" ça veut dire quoi ? Ce sont les films avec une histoire ? Au moins un point de montage correct ? Sans aucun plan de pénis ni de vulve ?

MARIE-NOELLE
Ce serait trop long à t'expliquer.

HERVE
(pour lui)
Pour peu que tu l'ais déjà expliquer à quelqu'un…
Alors…!
Omnis, 9 minutes : "Quand le tournage a commencé, nous nous apprêtions à faire un portrait de l'univers".
Ha ben ça commence bien, Dieu a fait un film. J'ai même plus envie de lire le reste, ça va me paraître si fade à côté…
Essayons quand même…
Modèle, 26 minutes : "J'ai choisi de filmer la parole et le corps du modèle vivant, des hommes et des femmes dont le récit est celui d'un corps qui s'expose nu. Ils sont filmés sur le regard et le lien qu'ils ont à leur propre corps."
Le néant, 15 minutes : "Le film commence par la fin d'une cérémonie de mariage, dans un réfectoire. Il s'agit dans ce film, performance cinématographique à la croisée de la danse et de la fiction documentaire, de faire surgir la dimension corporelle des personnages."

NECTARINE
Ces deux-là feront bien dans le livret.
Ho, Marie-No, j'en ai trouvé un !
Undo, 10 minutes : "Refaire un monde en pleine détérioration ? Undo propose une autre solution : pourquoi ne pas le défaire ? Dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, nous assistons à la création de la terre…"

HERVE
Ha je l'ai déjà vu lui, et je comprends pas trop ce qu'il y a d'expérimental dans le fait de forcer tout le monde à voir que l'on vient de découvrir la fonction "-100%" sur son logiciel de montage et qu'on la teste sur des images d'archives…

MARIE-NOELLE
Pfff, il n'y a pas que la facilité du procédé qui compte, faut s'intéresser au sens, au message.

HERVE
Et à ce qui a été fait avant 1998…

NECTARINE
Emergences Dispersives, 8 minutes : "Le triptyque Emergences Dispersives est constitué de poèmes plastiques numériques à la manière des haïkus japonais. Ils se situent aux points focaux d'une ellipse imaginaire : disponibilité erratique, toujours effrangée dans sa fluence même, qui condense le déploiement entropique de la perception dans une sorte de vertige rythmique entraîné vers le chaos déterministe".

 
Hervé laisse tomber le classeur qu'il avait dans les mains.

HERVE
Peut-on oser mettre tout ça dans une même phrase ?

MARIE-NOELLE
Nectarine, celui-là on le met en clôture du programme expé.

NECTARINE
Ok.

HERVE
"…effrangée dans sa fluence" ?

NECTARINE
Le jour, 22 minutes : "Dix danseurs. Dix chorégraphies. Dix manières de vivre et de filmer l'espace, le temps et le mouvement."

HERVE
Effrangée dans sa fluence ?!!!

MARIE-NOELLE
Bon, je viens de finir le programme animation. T'as remarqué Nectarine, c'est toujours le plus facile à faire, suffit de mettre tous ce que nous envoient les écoles espagnoles et tchèques ; c'est juste dommage qu'ils ne fassent pas plus de social.

NECTARINE
Ils doivent en faire, mais ils les gardent sûrement pour leurs propres festivals.

MARIE-NOELLE
Hmmm, pas bête…

 
Hervé se lève, et se dirige mollement vers la sortie, tel un zombie.

 
NECTARINE
Où tu vas ?

HERVE
Je vais… Je vais m'effranger dans ma fluence.

 A suivre…

Episode #1 – La sélection
Episode #3 – La cérémonie d'ouverture
Episode #4 – La master class
Episode #5 – La fête
Episode #6 – La clôture




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires