Kung Fu Panda

La rage du panda

Affiche Kung Fu Panda

Après le wu xia pian pour occidentaux (Tigre Et Dragon), le wu xia pian pour festivals (Hero et Le Secret Des Poignards Volants), voici le wu xia pian pour gosses ! Si le Ang Lee est une réussite, Kung-Fu Panda de Mark Osborne et John Stevenson enfonce sans problèmes les films mou du genou de Zimou !


Allez hop, c'est parti pour cette fête du cinéma version 2008 ! Et quoi de mieux que de commencer par une bonne petite avant-première en compagnie de sa fille de cinq ans ?

Po est un panda qui en a marre de servir des plats de nouilles, il aspire à une condition plus noble. Cet amateur de kung-fu va être servi puisqu’il va subir un entraînement draconien par maître Shifu, bien décidé à la façonner pour coller à une prophétie ancestrale, en vue de lutter contre le retour d’un léopard mastoc tout juste évadé de prison.
Si le scénario a suivi la cure d’amaigrissement destinée à notre panda au moins on ne s’ennuie pas une minute. C’est enlevé, dynamique, les combats sont rondement menés, l’humour bien présent. Bref de quoi passer une agréable heure et demie.

Kung Fu Panda
 

Si la richesse thématique ne restera pas dans les annales - on est encore loin de Pixar ou même de Horton - l’animation et les décors sont à tomber, tellement c’est beau.

Les furious five bénéficient de plans iconiques à souhait, leurs techniques de combats étant aussi originales que dévastatrices.
Quant à notre brave Po, comme le basketeur américain Charles Barkley il y a plus de dix ans, ses meilleures armes offensives restent encore ses énormes fesses ! On peut même dire qu’il a "un sacré cul" rapport à la chance avec laquelle il s’en sort le plus souvent !

Spectacle familial oblige, pas de débordements sanglants dans les combats mais les affrontements restent impressionnant de virtuosité. A retenir la lutte entre Shifu et Po pour de la nourriture et la bataille sur le pont suspendu qui a quelques airs de La Rage Du Tigre de Chang Cheh, toutes proportions gardées bien évidemment.
S’accepter et se faire accepter  tel que l’on est, influer soi-même sur son destin, voilà en gros les préceptes prônés par ce film d’animation de très très loin le meilleur du studio Dreamworks.

Et puis, passer une partie du reste la journée à jouer avec sa fille de cinq ans tentant de reproduire quelques mouvements de kung-fu, ça n’a pas de prix.

Sur ce, marathon oblige, j'y retourne !

Image
KUNG FU PANDA
 
Réalisateur : Mark Osborne & John Stevenson
Scénario : Jonathan Aibel, Glenn Berger, Ethan Reiff & Cyrus Voris
Production : Melissa Cobb, Kristina Reed, Jonathan Aibel…
Photo : Yong Duk Jhun
Montage : Claire De Chenu
Bande originale : John Powell & Hans Zimmer
Origine : USA
Durée : 1h32
Sortie française : 9 juillet 2008




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires