L'ouvreuse, meneuse de revues

Tricard la presse

Citizen Kane
Salut c'est Julien Leclercq, comme vous avez pu le constater si vous avez vu mon interview sur DVDrama, la presse me gonfle. J'en ai un peu marre de tous ces parisiens qui disent du mal de mon film (surtout nicco, ce sale parigo jaloux).

Qu'est ce que c'est que ce pays ou les gens ont le droit de critiquer ? Vraiment, en France c'est toujours pareil on peut rien faire sans qu'il y ait quelqu'un pour pas être d'accord. Faut arrêter avec la liberté d'expression quoi, au moins en Chine ou en Corée du Nord, on ferme sa gueule et puis c'est tout.

Maintenant je prends les devant, je mets en accord l'acte et la parole. C'est pourquoi je me suis introduit chez Macfly, l'ai assommé et bâillonné, j'ai changé son fond d'écran de Abyss pour celui de Chrysalis et je me suis emparé de son clavier pour écrire cette nouvelle Meneuse de Revues.

Hier soir j'étais chez Luc Besson. Alors qu'il me montrait son storyboard de Bernard-O (la suite d'Angel-A*) et que je m'extasiais sur sa technique révolutionnaire de cadrage, il me disait :
- C'était pareil à mes débuts, les critiques me détestaient... C'est toujours pareil, on reconnaît le vrai talent bien après. Aujourd'hui rien n'a changé, t'as qu'à regarder George Lucas avec Indiana Jones IV ou les petits gars de Kourtrajmé avec le clip de Justice... Et je suis sûr que ça va être pareil pour Brett Ratner et Jean-Marie Poiré. Nous les vrais artistes, on nous comprendra vraiment que dans un siècle. Moi je te le dis, faut avoir la Palme d'Or pour plaire aux critiques.
- Ouais mais bon c'est pas terrible leur clip quand même, y'a même pas de filtres bleus.
- Moi c'est surtout la musique que j'aime pas trop. J'aurais dû leur refiler Eric Serra, il aurait arrangé ça. Tu te rappelles de Kamikaze, le film que j'ai écrit en 86 ?
- Euh... oui.
- Et ben tu vois y'avait un message : je dénonçais la télé. Leur clip à mon avis c'est pareil. Ca a l'air débile, mais en fait c'est profond. C'est genre engagé, tu vois. Enfin bon, aujourd'hui la télé passe au cinéma alors bon... Au fait tu sais que je vais faire un documentaire sur Eric Serra ?
- Comme celui sur Lemmy de Motörhead ?
- Qui ?
- Euh... Celui sur Tragédie...
- Ils ont eu un documentaire eux ?
- Ah ben non.
- Tu m'étonnes, quelle daube. Y'a que les amateurs de films d'action Thaï pour bouffer de la merde pareille.

Le téléphone sonne, Luc va répondre. Une fois sa conversation achevée, il se rassoit sur son fauteuil en skaï aux couleurs du Cinquième Element (orange et jaune fluo).

- Putain, ils me font chier avec leurs procès ! C'est dingue, on peut même plus plagier peinard. Même la famille Tolkien fait chier avec The Hobbit.
- T'as bien raison, dis-je en écrasant ma clope dans le cendrier en forme de Peugeot 406.
- Ca te dit une partie du jeu Taxi 4 ?
- T'as pas plutôt GTA IV ?
- Non, les jeux vidéos violents, c'est pas trop mon truc...
- Faut au moins essayer... T'as qu'à le télécharger.
- Mais c'est interdit de télécharger.
- Ouais enfin bon...
- 74% des français sont pour la riposte graduée, quand même.
- Ah ouais, alors dans ce cas, c'est vrai que c'est mal de télécharger.
- J'ai Arthur et les Minimoys, sinon.
- Ah oui au fait j'ai vu le blue-ray, très bien. Le orange fluo ressort très bien.
- L'avantage avec ce film, c'est que mes personnages en 3D ne peuvent pas se faire planter à la sortie des bars.
- Bon c'est pas tout ça mais je vais y aller, moi.
- T'es sûr que tu veux pas faire une partie ?
- Non merci, faut que je vois le chef-op de GIGN pour qu'on choisisse quel filtre bleu utiliser.

Julien Leclercq

* Bernard-O est un lointain descendant d'Angel-A. Les cheveux verts fluos, il ère dans les rues de Paris au XXIIIème siècle et tombe amoureux de Emil-I, une fille hystérique aux cheveux jaunes fluos. Luc-K, son amant à l'accent germanique et aux cheveux bleus fluos, jure d'assassiner Bernard-O. Bien entendu, tout le film est cadré au milieu.




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires