L'ouvreuse, meneuse de revues

Hype the Rich

Citizen Kane
Il suffisait cette semaine de lire Libération, le fameux journal de gauche détenu par Édouard de Rothschild, pour se rendre compte que les anti-libéraux français empruntent en ce moment même la voie des anarchistes les plus hardcores.

En effet, Laurent Joffrin, directeur de publication du quotidien, véritable Che Guevara du stylo, n'hésite pas à dire ce qu'il pense de la riposte graduée, sans argumenter (puisque c'est tellement évident qu'on n'a pas besoin), quitte à se froisser avec ses réseaux. Du côté des pages cinéma, un journaliste sans prénom, le sous-commandant Marcos de la critique, s'en prend violemment et sans argumenter (puisque c'est tellement évident qu'on n'a pas besoin,) à ce film d'extrême droite pédophile qu'est Speed Racer, ou le méchant a les yeux rivés sur les chiffres de la bourse et ou il faut détruire des panneaux publicitaires pour "changer le monde". Rappelons que fidèle à sa démarche politique jusqu'au-boutiste, le journal gauchiste s'en prenait déjà, sans argumenter (puisque c'est tellement évident qu'on n'a pas besoin,) à un des films les plus réacs jamais réalisé en France.

Je vous vois venir avec vos jugements à l'emporte-pièce... Non Libé ne fait pas un blocage sur les films antilibéraux parce que le journal est passé à droite ! Non Libé n'est pas une victime du complexe politico-industriel façon Oliver Stone ! Non Libé n'est pas un repère de bobos malléables ! C'est tellement évident qu'on n'a pas besoin d'argumenter.

Quelques centimètres plus loin dans votre kiosque à journaux, Les Echos invoquent ce bon vieil adage des anti-Peer-to-Peer : "Si y'a pu d'sous, y'a pu d'art (et surtout y'a pu d'sous) lol." Les historiens se demandent encore comment les hommes préhistoriques ont pu s'adonner à la peinture dans la grotte de Lascaux alors que le concept d'économie n'existait pas encore. Mais bon, avec un peu de chance, ils vont bien finir par trouver les premiers chiffres du CAC 40 griffonnés au fond de la grotte.

De l'autre côté du champ de bataille, le PS contre-attaque... Hum... enfin, quatorze membres du PS. On ne sait pas trop ou sont les autres, peut-être partis en vacances. Heureusement, on compte un certain nombre d'articles (dont un tiré de Libération !) qui voient les choses d'une autre manière que ceux cités plus haut. Mais le pot-aux-roses de la semaine revient aux producteurs de Bienvenue chez les Ch'tis, qui partent à la recherche des individus moyenâgeux qui ont piraté leur film et leur ont fait perdre au moins quatre euros vingt.

Et dans la série "en France on est trop forts (quoiqu'un peu mythomanes)", voici le scénariste français qui cartonne à Hollywood mais qui n'est pas encore sur Imdb (pour info, un des rédacteurs récurrents de L'ouvreuse n'a pas encore réussi à Hollywood, mais est sur Imdb).

En vrac pour finir : Battlefield se moque de Metal Gear Solid, un monteur malin renforce l'aspect dramatique (bien réel dans l'original) de Ferris Bueller, et James Cameron rend un hommage émouvant à Stan Winston.




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires