L'ouvreuse, meneuse de revues

Les liens de L'ouvreuse

Citizen Kane
C'est vendredi ! Désormais, avant d'aller se trémousser en boîte, de se bourrer la gueule et d'aller pécho, L'ouvreuse vous proposera avant chaque week-end de découvrir les perles qu'elle a déniché sur le Net et dans la presse pendant la semaine.
On commence par les Ch'tis puisqu'il faut bien y passer. Tandis que L'ouvreuse joue l'antisociale en ne faisant pas de critique du "film en langue française le plus vu dans l'Hexagone depuis 1945" (et non pas "de tous les temps", car comme nous l'explique Le Monde, 1945 fut l'année où le CNC commença à compter les entrées), de son côté Jean-Baptiste Thoret profite de sa critique du film de Dany Boon pour démonter tout un pan du cinéma français. Attention ça bastonne sec dans tous les coins, de Bruno Dumont à Thomas Langmann.

Le même Thoret, après avoir dans le passé analysé John Carpenter et Abraham Zapruder, s'intéresse au cas de son camarade Florent-Emilio Siri sur le DVD de L'Ennemi Intime. Dix heures d'enregistrement pour expliquer comment utiliser sa caméra, c'est pas sur le DVD des Chansons d'Amour qu'on verrait ça (dix minutes suffiraient largement). C'est du moins ce qu'on apprend en lisant l'interview de Rafik Djoumi sur DVDrama. Et tant qu'il y est, Florent appuie là où ça fait mal : les réalisateurs français sont tout simplement incompétents, les jeunes français s'exilent à Hollywood pour faire des séries B qui n'apportent rien de nouveau (les réalisateurs de The Eye doivent se sentir visés), il est allé aux Césars juste pour ses potes technicos, et j'en passe... Bref, une interview qui fait plaisir, dans laquelle le réalisateur de L'Ennemi Intime prône un cinéma "du milieu", ni auteuristo-mégachiant, ni populo-analphabète.
Malgré cette vision qui semble rejoindre celle du "rapport Ferran", nulle trace de Siri dans le groupe des 13. Ils ont peut-être oublié de lui demander. Mais ça va, on est rassuré d'y trouver des cinéastes produisant régulièrement des films pas cons qui cartonnent en salle, comme Bruno Dumont. Pour les courageux qui voudraient en savoir plus sur ce rapport qu'on aurait presque envie d'appeler "Un nouvel espoir", un peu de lecture ici et . Pour les flemmards, sachez que si vous êtes sages, nicco vous fera peut-être un petit dossier rien que pour vous.

Pendant ce temps là, l'inestimable Numerama.com nous apprend que le parlement européen a adopté un amendement déposé par Christofer Fjellner et Michel Rocard s'opposant clairement au projet de Denis Olivennes. L'amendement en question "invite la Commission et les États membres à prendre acte du fait que l'Internet est une vaste enceinte d'expression culturelle, d'accès à la connaissance et de participation démocratique à la créativité européenne, qui rassemble les générations au travers de la société de l'information", et "invite dès lors la Commission et les États membres à éviter de prendre des mesures qui entrent en contradiction avec les libertés civiques et les droits de l'homme et avec les principes de proportionnalité, d'efficacité et de dissuasion, telles que l'interruption de l'accès à l'Internet." Merci Rocard, quoi.

Et allez pour finir, y'a pas que la France dans le monde. Et oui, il se passe aussi des choses de l'autre côté de l'atlantique : Kasso découvre la Fox, Michael Bay s'auto-parodie et Chuck Norris échappe de justesse à une tentative d'assassinat sur sa personne.


   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires