Suggestion gay dans Elephant ?

Serial lovers

Affiche Elephant

Derrière ce titre un tantinet racoleur se cache de réelles interrogations quant au parti pris du réalisateur d'origine batave. En tout cas, voila un sujet à prendre avec des pincettes géantes au risque de ce faire traiter d'homophobe...


Alors pourquoi ce questionnement me direz-vous ? Pour cela, explications :
A la vision du film lors de sa sortie en salle deux choses dans la réalisation du métrage m'ont interloquées. 

1) Dans les innombrables travellings dans les couloirs du lycée, à chaque fois que les jeunes garçons sont filmés de dos, nous avons droit a leurs postérieurs en gros plan. 

2) Quel intérêt de montrer les deux assassins en train de prendre une douche ensemble et de s’embrasser avant de commettre leur carnage ? Surtout que l'histoire prouve qu'ils ne sortaient pas ensemble....

Pour cette deuxième remarque, cela pèse encore plus lourd quand on connaît le côté "docu-fiction" et réaliste qu'a voulu donner le réalisateur afin de coller au plus près avec les événements tels qu'ils se sont déroulés.

Autre fait marquant, le casting. Pourquoi la majeure partie du casting masculin, en tout cas pour les rôles les plus récurrents, est essentiellement composé d'éphèbes ou autres sportifs taillés dans du marbre ? Les garçons sont montrés comme des personnages courageux, téméraires, intelligents (pas tous certes !), contrairement aux filles qui sont des pestes, des pouffs et des chialeuses.

Elephant
 

D'ailleurs, le seul personnage féminin intelligent et relativement attachant est une fille absolument immonde, archétype même du rat de bibliothèque et pour couronner le tout, c'est la première à se faire tuer et pas de façon très subtile vous en conviendrez !

Elephant
 


L'ÉLECTRON LIBRE
J'appelle électron libre le jeune blondinet que l'on retrouve sur l'affiche du film et qui a tout d'un ange. Parfait androgyne, limite asexué, il essaye de prévenir les autres élèves et professeur du danger imminent mais personne ne l'écoute. L'ange est une icône dans le milieu gay.
Dans le film un professeur demande à un cercle d'élèves s'il est possible de reconnaître un couple d'homosexuels ? Peut-être aurait-il dû poser la question "peut-on reconnaître un couple de tueurs ?".
Je trouve donc très étrange cette atmosphère qui règne tout du long, avec les sous-entendus de réalisation et de mise en scène. Permettant au réalisateur de faire un coming out dissimulé, même si Gus Van Sant n'a jamais caché son homosexualité... 

Voilà, quelques remarques et interrogations que j'ai pu me faire lors de ma première vision du film de Gus Van Sant.
Peut-être que désormais, si vous le regardez à nouveau ou si vous ne l'avez pas vu, y verrez vous les mêmes choses !


[Retrouvez Movie Maniacs tous les jeudis à 19h10 sur Raje]




   

Ajouter un commentaire

Ouvrez-la ! Avec pertinence et correction. Tout troll sera automatiquement supprimé.

RoboCom.


Informations supplémentaires